• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un souper raté

Un souper raté - Alain Willis

Pour nos 10 ans de mariage, j’ai décidé de ranger mes convictions et de me surpasser pour faire de cette journée, une journée inoubliable pour mon épouse. Nous avons demandé à mes parents de garder les enfants et nous sommes restés seuls, rien que nous, pour toute la nuit. Le soir de la veille, un souper aux chandelles préparé par mes soins. J’ai tâché de faire de mon mieux pour lui préparer les succulents plats qu’elle adore. En principe, je ne suis pas très bon cuisinier, mais le peu de plats que je cuisine semblent plaire aux autres. Je lui ai donc fait découvrir une nouvelle recette que je venais de concocter. Je n’ai même pas encore trouvé un nom pour la nommer. J’ai mélangé quelques recettes, j’y ai ajouté mes ingrédients secrets et je suis pas mal satisfait de ce que j’en ai obtenu. Ce fut un vrai régal. Comme nous étions trop heureux pour nous endormir de si bonne heure, nous avons regardé « Mon Fantôme d’Amour », un film qui a marqué notre histoire. À notre première sortie au cinéma, c’était le film que nous avions regardé ensemble et comme c’était la première fois qu’Élisa regardait le film, elle ne put s’empêcher de verser des larmes de tristesses et de compassion pour ce couple si fou l’un de l’autre mais que l’horrible destin a séparé. Je lui ai dit, ce soir-là, qu’elle pouvait être certaine que jamais je ne la laisserai toute seule, que je serai toujours là pour elle. Et je crois que c’est un peu grâce à cela que j’ai pu gagner mon deuxième rendez-vous. Puis à minuit, l’un contre l’autre, on s’était endormi. Je ne me souviens plus à quel moment, j’ai trouvé mon sommeil. Ce qui est certain, c’est qu’elle s’était endormie dans mes bras et à force de l’admirer dans son sommeil, elle a fini par m’y faire transporter. Heureusement, j’ai pu me réveiller avant elle pour lui faire un délicieux déjeuner au lit. La plupart du temps, à cause de son emploi infirmiere, elle quitte la maison si tôt, que parfois, on n’a même pas le temps de se parler un peu, surtout quand elle est de garde. Après un moment de folie et d’étourdissement, que j’ai plus qu’apprécié d’ailleurs, puisque cela me manquait tant, on s’est rendu compte qu’il était déjà plus de 21 heures. J’avais réservé notre table au resto à 19 heures et ainsi, non seulement, j’allais payer cher ce retard, mais nous ne savions plus où trouver un restaurant chic. Nous avons sommes donc resté à la maison et on a commandé des burgers. Je ne pouvais pas faire plus ridicule.

À propos de l’auteur :

author

Si vous recherchez un blogue sympathique et dynamique: bienvenue chez moi! Car oui, ce blogue c’est ma seconde demeure! J’y parle – après les heures de bureau – de ma vie de famille, de ma femme chérie et de mes multiples projets sportifs. Car oui, j’adore les défis de taille dans les sports surtout les marathons: c’est une véritable passion. Au plaisir d’échanger avec vous.