• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mes idées de décorations

Mes idées de décorations - Alain Willis

J’avais refait toute la décoration de ma maison. Ma femme s’est toujours occupée de cette partie lorsque nous nous installions dans une demeure. Mais j’avais choisi ce lieu seul, car elle préférait habiter en ville. J’avais vu dans un magazine de décoration un tapis en laine de cachemire et soie d’un ton brun chocolat que je m’empressais de commander. J’avais pris un modèle assez grand pour mettre dans mon salon, où ma cheminée donne une ambiance chaleureuse. Elle est associée à des boiseries qui sont sculptées finement de motifs végétaux entrelacés ; les sculptures étaient inspirées de l’art irlandais de l’enluminure. De gros coussins, tous différents, égayaient l’atmosphère avec leurs motifs balinais. Une longue table basse avait été commandée à un ébéniste qui travaillait avec d’anciennes techniques. Il avait utilisé du chêne et avait couvert le plateau des mêmes motifs que ceux des boiseries. Dans une autre pièce, j’avais aménagé un fumoir pour venir avec mes amis profiter des cigares de ma réserve.

Je m’étais inspiré du design italien pour le réaliser. Les noirs et blancs de différentes nuances donnaient un air de cinéma des années 1950 qui me plaisait beaucoup. Un papier peint panoramique apportait l’illusion d’une profondeur dans la petite pièce. Un grand canapé blanc en cuir était posé sur un tapis à motif de damier. Des pièces d’échiquier y étaient insérées, donnant une note ludique qui cassait les motifs répétés. Une table basse en acier était habillée de peau de chèvre. Comme accessoires, j’avais des cendriers en cristal qui évoquaient des galets. Un assortiment de verres de dégustation pour des alcools forts était posé sur une étagère qui était comme suspendue dans l’air. Elle était faite de verre et de métal peint en blanc, ce dernier se confondant avec le mur.

J’étais très fier de ce que j’avais accompli. J’avais pris rendez-vous pour un soin pour mes varices au laser en fin d’après-midi, avant de recevoir des amis pour leur montrer le résultat final de ma nouvelle décoration. Alors que je me préparais à sortir, j’entendis mes chiens aboyer. Mes setters étaient joueurs et à l’affût du moindre bruit. Un chat traversa la pelouse et se dirigea droit vers ma baie vitrée, ouverte. Il entra en trombe et je refermais derrière lui. Mes chiens aboyaient, mais je savais qu’ils ne lui feraient pas de mal. Je réussis à appâter l’animal avec un morceau de saumon fumé. C’est ainsi que je me retrouvais propriétaire d’un nouvel animal de compagnie.

À propos de l’auteur :

author

Si vous recherchez un blogue sympathique et dynamique: bienvenue chez moi! Car oui, ce blogue c’est ma seconde demeure! J’y parle – après les heures de bureau – de ma vie de famille, de ma femme chérie et de mes multiples projets sportifs. Car oui, j’adore les défis de taille dans les sports surtout les marathons: c’est une véritable passion. Au plaisir d’échanger avec vous.