• Facebook
  • Twitter
  • Google +

De découverte en découvertes

De découverte en découvertes - Alain Willis

Passer de la main d’une esthéticienne, à celles des chirurgiens esthétiques, est aujourd’hui un phénomène tout à fait normal. Je me demande même si passer entre les mains de la première, ne provoque pas l’envie d’aller plus loin, au point de ne plus savoir s’arrêter. Il m’avait pourtant semblé entendre dire une fois, qu’il était possible de se corriger les lèvres dans un centre d’esthétique, et voilà que j’entends aujourd’hui, ma mère, prendre un rendez-vous pour se faire dérider les lèvres, en se faisant faire des injections de botox Quebec. J’en tombais carrément sur le dos.

J’allais lui rendre visite quelques heures après ses injections. Elle avait quelques petites boursouflures autour des lèvres, qui étaient supposées s’estomper en très peu de temps. Elle me disait payer des rouges à lèvres de grandes marques, assez dispendieux, pour ne pas avoir les lèvres adéquates pour les apposer dessus. Je trouvais cette excuse plutôt bizarre pour une femme de son âge. C’est peut-être aussi qu’aujourd’hui, avec tout ce que nous proposent les médias comme bizarreries et énormités, il y va du vraisemblable, pour que tout soit possible d’arriver à ses fins, et étrangement, dans ce domaine qui est de paraître jeune à tout prix, ou encore, d’effacer toutes les traces possibles que le temps laisse sur nous.

Au moment de repartir, elle me trouvait tout à coup, une mine triste. Selon elle, mes joues étaient tombées. J’avais des pattes d’oie, qui me déformaient le regard et je ne sais quelles autres choses. Elle me conseillait d’aller me faire faire des injections au même centre où elle allait. Beaucoup d’hommes et de femmes y vont ! Me dit-elle, comme si c’était moi, qui étais en dehors de la norme. Le lendemain, pendant ma pause au travail, j’en parlais à plusieurs de mes collègues pour leur demander ce qu’ils en pensaient, et si autour d’eux, ils connaissaient beaucoup de gens se faisant faire des injections de Botox sur le visage. C’est après avoir posé ce genre de questions, que l’on a l’impression de soi-même, s’être mis à l’écart depuis longtemps. Non seulement, ils connaissaient tous des gens qui se faisaient faire des injections de Botox depuis plusieurs années, et pas seulement sur le visage, mais en plus, plusieurs d’entre eux se faisaient faire ces injections depuis que les prix étaient devenus beaucoup plus abordables. L’assistante de mon patron ne jurait plus que par ça. J’avais du chemin à faire pour comprendre le monde dans lequel je vivais.

À propos de l’auteur :

author

Si vous recherchez un blogue sympathique et dynamique: bienvenue chez moi! Car oui, ce blogue c’est ma seconde demeure! J’y parle – après les heures de bureau – de ma vie de famille, de ma femme chérie et de mes multiples projets sportifs. Car oui, j’adore les défis de taille dans les sports surtout les marathons: c’est une véritable passion. Au plaisir d’échanger avec vous.